+32 475 74 26 01

La plantation est la première étape d'une suite d'opérations visant à la production de bois de qualité.

Le boisement est un engagement à long terme.

Il est impératif de respecter quelques règles de base pour la réussir. Si la plantation n'est pas faite dans les meilleures conditions, l'avenir du peuplement est déjà compromis dès le départ.

Celui qui se prépare à planter doit avoir présent à l'esprit les points essentiels suivants :

  • Seuls, des boisements de qualité prendront de la valeur et seront faciles à commercialiser.
  • Chaque essence a ses besoins propres: sol, environnement, alimentation en eau; il faut bien les connaître pour choisir l'(les) essence(s) qui convien(nen)t à la station.
    Le 'Fichier écologique des essences' et le 'Guide du boisement des stations forestières de wallonie' vous aideront dans le choix de l'essence.
    Le choix d'une origine d'un peuplement repris au dictionnaire des provenances est un gage d'une meilleure rentabilité de la forêt.
    Pour de plus amples informations sur les origines des essences, visitez le site du Comptoir forestier.
  • Choisir un plant de qualité est un gage de réussite.
  • Planter suppose une continuité dans les soins à apporter pour l'éducation du peuplement.

La D.G.R.N.E., a publié une excellente brochure 'Manuel des techniques de boisement' qui reprend tous les conseils utiles pour la réussite d'une plantation.

Il est conseillé de demander au pépiniériste un certificat de provenance, car celui-ci est sensé prouver l'origine des plants.

previousnext


Nous ne plantons plus que des plants en motte pour :

  • une meilleure reprise quelles que soient les conditions climatiques.
  • éviter le stress de plantation.
  • qu'il n'y ai pas de déformations racinaires liée à la plantation.
  • profiter d'une période de plantation plus étendue.
  • pouvoir planter des plants toujours frais.
  • un stockage facile.
  • éviter de devoir réaliser des jauges, d'où un gain de temps.
  • une meilleur regonomie de travail.

Qualités d'un plant forestier :

sa provenance génétique correspondra aux exigences de la station

sa santé peut se vérifier par des bourgeons sains, des racines ayant une section blanche si on les coupe au sécateur; pour les résineux, les aiguilles seront vertes et en nombre suffisant.

il aura une tige droite et unique, un collet épais

son équilibre racine-tige: un petit plant avec de nombreuses racines et un chevelu abondant sera préféré à un grand plant avec quelques grosses racines. On préférera les plants trapus avec un collet épais et les plants les plus grands au même âge, car ceux-là auront toujours une croissance plus rapide que les autres.

La densité de plantation est encore aujourd'hui sujet à controverse.

On choisira une forte densité de plantation (plus de 2.200 plants/ha) lorsqu' :

  • on n'est pas certain de pouvoir se procurer des plants de provenances recommandables.
  • on plantera des essences sciaphiles (essences d'ombre par ex: le hêtre, les abies, le thuya, le tsuga), et le chêne pédonculé. A moins de laisser entre les lignes une végétation d'accompagnement.
  • on veut produire des bois avec un défilement minime.
  • on doit faire face à une forte densité de gibier occasionnant de nombreux dégâts et que l'on ne veut pas mettre de protections.

On choisira une faible densité de plantation ( moin de 1.000 plants/ha ) lorsqu' :

  • on sera certain de pouvoir se procurer des plants de bonnes qualités et de provenances recommandables.
  • on pourra laisser une végétation d'accompagnement.
  • on aura fait le choix de suivre les plants par la taille de formation et un (ou des) élagage(s) réalisé(s) à temps et à heure.
  • on protègera les plants contre le gibier.
  • on reboisera une parcelle en forte pente.

découvrez le catalogue de nos plantations

Découvrir

Retour